Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTORIA MEMORIAE

HISTORIA MEMORIAE

La Reconstitution historique, l'Histoire Vivante et l'évocation historique dans une approche sérieuse de la restitution visuelle et de l'animation. L'archéologie expérimentale, l'expérimentation, le patrimoine, le jeu de société, le cinéma, le théâtre, le documentaire et le roman historique, la BD... historiques sont aussi abordés.


PHOTOS... L’administration des Eaux et Forêts

Publié par Le cédéiste sur 1 Juillet 2020, 08:28am

Catégories : #Photos Vêtements, objets...

Petit reportage photo qui met en avant l’administration des Eaux et Forêts.
Par Raïou des Cévennes

 

Petit rappel historique cette Administration née au XIIIe siècle en 1219 à la demande du roi Philippe II Auguste, dans le but préserver, gérer et améliorer la production forestière. La gestion des forêts (ou sylviculture) n’est pas une nouveauté en France, en effet cette pratique suit son chemin depuis déjà 9 siècles, elle s’inscrit dans la loi (sous le nom du code forestier) et par des doit de conciliation des fonctions à la fois écologiques, économiques et sociales.

C’est dans cette objectif que des 1292 est crée le Corps des Maîtres des Eaux et Forêts par une ordonnance de Philippe IV Le Bel, définissant leurs rôles comme « enquêteurs, inquisiteurs et réformateurs.”. En 1597 Henri IV instaure un édit de Règlement Général des Eaux & Forêts. Les forêts sont bornées et aménagées. Mais les nombreux conflits de l’époque ont amené la forêt à être littéralement pillée. Puis en 1669 : Colbert, via une ordonnance, entreprend une grande réforme de l’administration forestière visant à favoriser la production de bois pour la marine. Dans cette réforme apparaît pour la première fois l’idée de développement durable.

Mais c’est au cours du 19e et 20e siècles que les forêts et son administration vont contraire nombreux changement. Notamment en 1824, avec la naissance de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts suivie en 1827 d’un Code Forestier pour continuer de protéger et restaurer la forêt notamment en restreignant le droit d’usage des paysans sur les forêts ce qui entraîna des révoltes. Car en 1827 la forêt ne constitue plus que 16 % du territoire français, son sort est d'ailleurs très préoccupant.

C’est à partir de cet état déplorable des forêts, amplifier par augmentation démographique et des pratiques agricoles de plus en plus intensif que va naître qu’un grand mouvement reboisement porté par administration forestière, des écologistes et botanistes.

La tenue représentée dans le reportage photo est celle d’un Ingénieur forestier au cœur du massif cévenol dans les années 30. Le garde en question contrôle l’état des boisements et ouvrages crée entre 1880 et 1910 sous la direction de George Fabre visant à la Restauration des Terrains en Montagne.

Le forestier effectue différents relevés dont des mesures topographiques et de géodésie à l’aide d’un théodolite, instrument de géodésie complété d'un instrument d'optique, qui sert à mesurer les angles dans les deux plans horizontaux et verticaux afin de déterminer une direction.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents