Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTORIA MEMORIAE

HISTORIA MEMORIAE

La Reconstitution historique, l'Histoire Vivante et l'évocation historique dans une approche sérieuse de la restitution visuelle et de l'animation. L'archéologie expérimentale, l'expérimentation, le patrimoine, le jeu de société, le cinéma, le théâtre, le documentaire et le roman historique, la BD... historiques sont aussi abordés.


PORTRAIT... Lucius Soranos, medicus (Frédéric MAZET) ou la médecine romaine

Publié par Le cédéiste sur 13 Juin 2020, 07:01am

Catégories : #Interviews, Portraits

Aujourd'hui, Frédéric MAZET, que nous avions déjà rencontré pour son travail de Reconstitueur au sein de la Légion Pax Augusta, revient vers nous pour nous parler de son rôle de... médicus.

Un grand merci à Frédéric pour cet agréable texte immersif empli d'humour et fort intéressant qui nous apprend bien des choses sur la médecine romaine !

Combien de fois, gens du XXI e siècle, vous avez vu dans ce que vous appelez des films, des flèches retirées des corps en cassant la hampe et pourtant, je vous dis que ce n'est pas ainsi qu'il faut procéder. C'est une des nombreuses inepties que je tente de vous enlever de la tête.

Mais au fait, qui suis-je ?

Je suis Lucius Soranos, medicus de la Ve legio alaudae et du ludus de Vienna.

A VOIR - Portrait de Frédéric MAZET

http://chatelenabondance.over-blog.com/2020/06/portrait.frederic-mazet-pax-augusta.html

Après quelques batailles où je pansais les plaies de frères d'armes, je me décidais à pousser les portes des plus grandes bibliothèques de l'Empire afin d'en savoir plus sur la médecine et la chirurgie. C'est ainsi que je pu alors sauver quelques uns de mes compagnons d'une mort certaine et que je devins medicus de la légio V.

Oh, bien sûr, je ne suis pas aussi réputé que ce Galien dont vous me parlez tout le temps mais je pratique aisément le retrait des calculs de la vessie avec ma cuillère à lithotomie ou encore la trépanation, opérations qui ne font pas rêver mes patients.

Tiens, j'en vois encore parmi vous qui vont me dire que j'endors les malades en les assommants : mais par Jupiter, quelle idée étrange, cela ne se fait pas. Au contraire, une petite dose de mandragore ou de jusquiame noire et le tour est joué mais attention à bien doser sinon vous êtes bon pour la roche Tarpéienne !

Naturellement, tous les légionnaires n'ont pas besoin de soins chirurgicaux ; ils peuvent seulement vous réclamer une recette médicinale pour soulager leurs maux : un soldat ayant bu de l'eau à la rivière coulant à proximité du camp, vint me voir car il souffrait de dysenterie. Suivant les préceps d'Hippocrate et sa théorie des quatre humeurs, je dis à ce soldat qu'il était important d'évacuer les mauvaises humeurs causant son trouble en buvant une décoction de vin et choux ! Un autre, après les corvées matinales du camp, prit le temps de se laver les dents avec de l'urine hispanique. Il accourut en hurlant : « Medicus, je ne peux rester avec cette odeur nauséabonde, je dois aller en ville et si je croise une lupa..... et moi de lui répondre » bois ce vin dans lequel ont macéré des violettes et la lupa te tombera dans les bras » !

Quelques années après, le ludus de Vienna, en Gaule, fit appel à mes services pour remplacer le medicus décédé. J'eu alors la tâche d'améliorer les performances des gladiateurs en leurs imposant une diète stricte : manger beaucoup de céréales, boire de la tisane. C'est ainsi qu'ils devinrent de redoutables combattants adulés dans l'arène ! Depuis, je continue d'exercer au sein du valetudinarium de la légion et parfois, lorsque certains gladiateurs sont au plus mal, on fait appel à mes services au ludus.

Ah, j'oubliais : si un jour vous croisez mon centurion Gallus (Christian Gallais) ou mon Praefectus (François Gilbert), ils vous diront que je ne suis qu'un vulgaire charcutier mais, par Aesculape et Mars, ne les croyez pas, ils passent leurs temps à conspuer leurs légionnaires et leur pauvre medicus !

Il ne me reste qu'à espérer que les dieux veilleront longtemps sur mes légionnaires et mes gladiateurs de PAX AUGUSTA. Et si jamais vous avez besoin que je vous ôte ce mal qui ronge votre empire en cette année 2020, n'hésitez pas, j'ai quelques remèdes qui devraient vous aider.

Lucius Soranos

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents