Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTORIA MEMORIAE

HISTORIA MEMORIAE

La Reconstitution historique, l'Histoire Vivante et l'évocation historique dans une approche sérieuse de la restitution visuelle et de l'animation. L'archéologie expérimentale, l'expérimentation, le patrimoine, le jeu de société, le cinéma, le théâtre, le documentaire et le roman historique, la BD... historiques sont aussi abordés.


A LIRE ! ... Et ton nom sera Vercingétorix

Publié par Le cédéiste sur 17 Mai 2020, 08:13am

Catégories : #Jeux de société, Lectures, Ciné...

Riche d'un glossaire passionnant,  ce roman est une belle évocation d'un pan d'histoire souvent méconnu. Un trésor de connaissances historiques, un décor majestueux... un mélange de mystère religieux, d'action violente et d'amours sensuelles, Et ton nom sera Vercingétorix est une fresque romanesque envoûtante.

Un parti pris : Philippe Madral et François Migeat révèlent qu'Alésia serait situé dans le Jura et non dans le centre du pays. Autre découverte pour le lecteur non averti : Vercingétorix apprit l'art de la guerre dans les rangs de César pour mieux le combattre, avant la célèbre défaite d'Alésia.

Dans ce roman plein d'allant, deux conceptions du monde se font face : la magie des rites celtiques et la raison romaine. Nous redécouvrons alors nos s racines gauloises, où le mystère des druides anime les hommes et où les femmes brandissent leurs seins comme des armes, luttant pour leur terre et leurs croyances.

Philippe Madral et François Migeat racontent dans cette épopée la guerre des Gaules avec l'histoire d'un adolescent qui, dans les années 60 av. J.-C., rêve de devenir "lieutenant de César pour apprendre la science de guerre des Romains", font également le récit d'une amitié qui s'achève en déception. Séduit par l'ardeur et la finesse d'esprit de cet adolescent qui s'est enrôlé dans ses armées, César s'en fait un ami, "plus encore, peut-être", et le forme pour être un grand chef de guerre. Il se prépare ainsi bien des désillusions, car, Arverne plus que romain, le jeune homme n'oublie pas qu'il s'appelle Vercingétorix. On soutient l'ascension du Roi des Rois et le cœur plein d'espoir on se prend même à croire en une autre issue de l'Histoire.

On est plongé dès les premières pages dans l'atmosphère, dans les mystères druidiques et on suit pas à pas la route extraordinaire de celui qui deviendra Vercingétorix. On suit aussi, longuement, en parallèle, César : il prend toute sa part dans le roman pour mieux emplir celle du gaulois.Les auteurs font passer le lecteur de l'autre côté du miroir. L'illusion est totale. Nous voilà au milieu d'une armée romaine en marche. Puis dans une embuscade tendue par les cavaliers celtes – hurlements, choc des épées, écume des chevaux et sang des hommes... Puis au bord d'un lac secret, où se déroule le rituel par lequel les druidesses initient à l'amour le chef adolescent... Et dans le patio d'un palais de Ravenne, où César et Cicéron rivalisent de perfidie tandis que défilent les fastes d'une orgie romaine.

Edité en 2006, chez Robert Laffont, 608 pages.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents