Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTORIA MEMORIAE

HISTORIA MEMORIAE

La Reconstitution historique, l'Histoire Vivante et l'évocation historique dans une approche sérieuse de la restitution visuelle et de l'animation. L'archéologie expérimentale, l'expérimentation, le patrimoine, le jeu de société, le cinéma, le théâtre, le documentaire et le roman historique, la BD... historiques sont aussi abordés.


INTERVIEW... Catherine Besson (Les guerriers du Moyen Age)

Publié par Le cédéiste sur 30 Avril 2020, 09:34am

Catégories : #Interviews, Portraits

 

Catherine BESSON des Guerriers du Moyen Age répond à quelque questions sur la Reconstitution et son association de reconstitution historique, animation et médiation culturelles, travaillant à la mise en valeur du patrimoine culturel historique. ...

La reconstitution historique. Quelle est ta définition ? Apparemment, on appelle "Reconsti-tuteur", le pratiquant.

La reconstitution est une démarche visant à reconstituer le matériel d'une époque donnée par l'interprétation de sources historiques.

 

Ton meilleur souvenir ? Des anecdotes ?

La reconstitution pour l'anniversaire de la bataille de Bouvines - organisé par notre troupe – après plusieurs années de constitution de matériel, de réunions et de rassemblements annuels.

Que t'apporte cette activité ? Pourquoi, quand y es-tu arrivée et comment ?

La pratique m'apporte des connaissances et des rencontres mais surtout le plaisir de pratiquer et de recréer des activités anciennes

 

As-tu un avis sur la Reconstitution Historique : entre hier et aujourd'hui ?

En ce qui concerne le 13e, elle a régressé. L'émergence des réseaux sociaux complique le partage ordonné de sources mais l'accès aux sources est plus facile

 

Pourquoi participes-tu à des spectacles d'Histoire vivants ?

Afin de partager et d'échanger les connaissances acquises avec le public et d'autres troupes de reconstitution. L'Histoire Vivante est un bon moyen d'exprimer notre passion pour l 'Histoire et pour la partager.

 

Quel est l'image en France de la Reconstitution Historique ? As-tu connu une évolution de celle-ci depuis tes débuts et aujourd'hui ? Si oui laquelle ?

Je pense que la reconstitution historique est bien acceptée et appréciée par les décideurs publics même si c'est l'aspect « animation » qui prime dans de nombreux cas.

Néanmoins, les musées et autres institutions culturels sont également de plus en plus intéressées par la qualité d'animation et de matériel proposée par les troupes de reconstitution historique sérieuses.

 

Comment réagit le public français face à la Reconstitution ?

Plutôt bien, le public que nous rencontrons est assez intéressé par la période et les thèmes que nous proposons.

Avez-vous des contacts avec des Archéologues ? Des Historiens ? Avec le cinéma ? 

Nous prenons contact avec des historiens et scientifiques afin d'échanger sur certains points même si le dialogue est parfois difficile.

Nous avons pu participer à plusieurs tournages pour des documentaires mais pas pour des films.

 

Quel est ton avis sur la nouvelle législation sur les armes historiques ? On dit qu'elle pourrait sonner le glas des associations de reconstitution historique car elle remet en cause le droit d'en posséder et d'en transporter, même inoffensives.

Il faudrait un encadrement précis afin de pouvoir garantir la sécurité du public et des participants aux fêtes. Si les armes sont une partie importante des présentations en reconstitution historique, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'outils qui peuvent être dangereux. Les interdire complètement serait difficile en effet, mais un cadre plus strict pourrait également être bénéfique.

 

Depuis combien de temps l'association existe-t-elle ? Où est situé le siège de ton association ? Qui en fut le créateur ?

L'association existe depuis 20 ans. Le siège est à Saint-Maur-des-Fossés. Trois personnes dont une seule est restée dans le domaine de la reconstitution.

 

Quels en sont les objectifs ? La philosophie de ton association ?

Nous souhaitons réellement aller au bout de la démarche de reconstitution, quitte à aller contre nos envies primaires concernant les vêtements.

Nous essayons d'aller toujours plus loin dans la fidélité à la démarche de reconstitution historique en améliorant nos costumes au fil des années, quitte à les recommencer régulièrement.

La bonne humeur et le respect sont également au centre de notre philosophie.

 

Que proposez-vous au public ? Des ateliers ?

Différentes présentations autour de thèmes de la vie quotidienne au XIIIe siècle : sculpture sur pierre, soin, hygiène armement, enfance, nourriture, jeux, éclairage, peinture, vêtements, tissus...

 

Certaines "écoles" reprochent à d'autres d'être davantage dans l'animation que dans la rigueur qui n'empêche pas non plus de divertir. Qu'en penses-tu ? Comment vous situez-vous dans ce domaine ?

Je ne suis pas certaines que la rigueur empêche le divertissement.

Nous ne sommes pas une troupe de spectacle mais nous appliquons des techniques de médiation culturelle afin de proposer un bon mélange entre animation et rigueur historique. Nous pouvons justifier la plupart de nos choix mais aimons à proposer des animations de combat par exemple, de fabrication de bougie, de sculpture... qui constituent des animations qui intéressent le public.

Etes-vous nombreux ?

Une quarantaine de membre répartis dans toute la France

 

Comment faites-vous pour recruter les membres ? Recrutez-vous encore ?

Les recrutements peuvent avoir lieu lors des animations, ou via des contacts spontanés de la part de personnes intéressées par notre activité.

 

Vous réunissez-vous souvent pour préparer ? Comment travaillez-vous en amont ? Quel travail faites-vous au sein de l'association en dehors des sorties

Nous pratiquons régulièrement dans le cadre des AMHE, nous avons des ateliers annuels d'entretien du matériel et des ateliers d'opportunités pour la préparation des tenues ou accessoires.

Un forum permet de communiquer sur toutes les questions nécessaires.

 

Comment sont prises les décisions ?

Par le Bureau, après consultation de l’ensemble des membres.

 

Combien de sorties faites-vous ? Et où ? Comment les choisissez-vous ? Etes-vous bien reçus ?

Entre 5 et 10 sorties par an en comptant les off. Cela dépend des demandes des institutions publiques. Nous n'avons pas de problème sur les sorties.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette activité ?

C'est chronophage et dépensier. Mais c'est coooool.

Quelles sont les sources historiques que vous utilisez ?

Toutes les sources pertinentes.

 

Où trouvez-vous le matériel dont vous avez besoin ? Les costumes ?

Lors des marchés de l'Histoires ou auprès d'artisans spécialisés.

 

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui aimeraient se lancer dans la Reconstitution ? A ceux qui aimeraient créer leur association ? Quels écueils éviter ? Quelles sont les qualités nécessaires pour faire de la Reconstitution de qualité ?

Prends contact avec une troupe après avoir déterminé précisément ton envi, mais n'hésite pas à changer de période ou de voie avec le temps. Ecoute les conseils des vieux et garde patience et espoir, il n'y a pas de formule magique, tu devras de toute façon tout reprendre en partant de zéro un jour ou l'autre !

 

Quelque chose à ajouter ? Un domaine qui n'a pas été abordé et que tu auras aimé développer ?

Les AMHE (Fédération Française des Arts Martiaux Historiques Européensc'est cool aussi.

 

Ta devise ?

Aucune

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents